femme qui se masturbe jusqu'au squirt. éjaculation féminine

Le squirting est-il « réel » ? C’est une question que se pose des femmes (et des hommes également) depuis des décennies. La réponse est oui, le squirting est un phénomène très réel qui se produit chez les femmes pendant l’excitation ou l’orgasme.

Mais que se passe-t-il si vous n’avez jamais squirté (le fait d’avoir un squirt, une belle éjaculation féminine quoi 😉 ) auparavant ? Cela signifie-t-il que ça n’existe pas ou que ce n’est pas possible pour vous? Non, la bonne nouvelle est que le squirting peut être appris et réalisé par n’importe quelle femme, à n’importe quel âge.

Que vous soyez novice en matière de squirt ou que vous soyez une pro de l’éjaculation avec un partenaire mais que vous vouliez essayer toute seule, ce guide vous apprendra à squirter en vous masturbant. C’est parti !

Qu’est-ce que le squirting ?

Le squirting est le terme familier pour désigner l’éjaculation féminine. C’est-à-dire l’émission de fluides par l’urètre pendant l’excitation sexuelle ou l’orgasme.

La question de savoir si l’éjaculat féminin est tout simplement de l’urine fait l’objet d’un débat. En d’autres termes, l’éjaculation n’est-elle rien d’autre que l’urine d’une femme éjectée pendant l’orgasme ? Si l’éjaculat féminin contient des composants similaires à ceux de l’urine (par exemple, de l’urée et de la créatine), ils sont présents en quantités différentes. Il contient également des composants supplémentaires comme l’antigène spécifique de la prostate (PSA). Oui, vous avez bien lu, nous parlons de femme et de prostate ! Il faut savoir que les femmes disposent d’un reliquat prostatique et qui s’appelle les glandes de Skène.

L’ajout de PSA suggère que les fluides émis pendant le squirting proviennent des glandes de Skene et non de la vessie. Ces glandes sont situées de part et d’autre de l’urètre et assurent la lubrification.

Toutes les femmes peuvent-elle gicler ?

Bien que les chiffres exacts sont inconnus, nous pouvons supposer que le squirt n’est pas incroyablement courant. Cela s’explique par le fait qu’il est considérée comme une anomalie par les hommes comme par les femmes. Mais en théorie, cela devrait être possible pour la majorité des femmes.

L’obstacle au squirting pour les femmes est souvent le sentiment de honte. L’éjaculation féminine mise en avant dans le monde du porno est le plus souvent extrême avec des femmes qui expulse bientôt un litre de liquide à la fois… Mais au-delà de cela, les fluides corporels féminins ont souvent été quelque chose dont on ne parle jamais. Ainsi, même si une femme est naturellement disposée à éjaculer, elle peut se retenir pour ne pas décourager son partenaire.

Si vous avez vraiment envie de gicler, il est probable que tout ce qui vous retient est vous-même.

Comment gicler en se masturbant

Si l’éjaculation est souvent évoquée dans le contexte du sexe, le faire en se masturbant est un bon moyen de s’habituer à cette sensation. Et dans ce domaine, mon activité de camgirl (si devenir camgirl vous intéresse, j’ai écris un article sur le sujet) m’a permis de redécouvrir le monde de la masturbation et m’a fait découvrir ma faculté de squirter. Je suis maintenant presque capable de faire des squirts à la demande lors de mes shows webcams.

Voici donc quelques conseils sur la façon d’obtenir un squirt pendant que vous vous masturbez.

Détendez-vous

La clé de l’éjaculation est d’être dans un état d’esprit détendu. Vous devez être mentalement et physiquement détendu pour obtenir votre meilleur potentiel.

À quoi cela ressemble un esprit détendu ?

Un esprit détendu est un esprit qui ne vagabonde pas. Un esprit qui se concentre sur la tâche à accomplir. Bien que des pensées puissent entrer dans votre esprit, vous devez être capable de les mettre facilement de côté et de vous concentrer uniquement sur le plaisir.

Quant au corps détendu, il ne doit pas être crispé ou tendu. Vous devez être dans une position confortable, sans craindre d’être interrompu.

Si vous avez du mal à vous détendre, voici quelques techniques à utiliser :

  • Méditation guidée
  • Respiration profonde
  • Bain à la camomille ou à la lavande 😉
  • Massage complet du corps

L’important est de vous mettre dans un état d’esprit détendu.

Explorez vos zones érogènes

Chaque femme devrait prendre le temps d’explorer son corps. Vous pouvez le faire en explorant vos zones érogènes, les zones les plus sensibles du corps féminin.

Les zones érogènes ne se limitent pas aux parties sensuelles habituelles du corps. Elles comprennent les oreilles, les lèvres, le bas du dos et les fesses, les cuisses et les pieds.

Si certains endroits sont plus faciles à stimuler avec un partenaire, vous pouvez explorer vos zones érogènes par vous-même. Utilisez des accessoires comme les plumes, les brosses, les ventilateurs et les vibromasseurs. Ils permettent d’obtenir un contact doux qui déclenche la sensibilité des nerfs dans ces zones autrement négligées.

Hydratez-vous !

Je sais ce que vous pensez… Si je m’hydrate, je vais devoir faire pipi plus souvent et ce n’est pas ce que je veux quand j’essaie de gicler.

Je comprends, mais écoutez-moi bien.

Le corps ne peut pas fonctionner correctement sans hydratation. Et avec des emplois du temps aussi chargés, la plupart des gens ne sont pas aussi hydratés qu’ils le devraient. Donc, même si vous n’avez pas besoin de vous noyer dans des litres d’eau, deux ou trois tasses quelques heures avant votre séance devraient suffire à vous hydrater.

L’hydratation a un autre but, celui de s’assurer que vous n’êtes pas complètement vidé après une séance de squirting. Vous seriez surpris de l’énergie que le squirting peut vous faire perdre, et si vous êtes moins hydraté, c’est d’autant plus vrai. Par exemple, lors de mes shows webcam, je bois presque 1/2 litre d’eau après chaque squirt. Sans cette hydratation poussée, impossible de gicler une nouvelle fois.

Pensez donc à vous hydrater comme à un acte de soin de soi, avant et après votre séance.

Trouvez votre point G

Est-il possible d’éjaculer sans stimuler le point G ? Certainement, mais pourquoi se priver de ce plaisir ?

Le point G est un tissu spongieux situé sur la paroi supérieure du vagin, à quelques centimètres de l’ouverture vaginale. Si le point G a fait l’objet d’un débat pendant plusieurs décennies, les dernières recherches ont permis d’y mettre un terme. Le consensus ? Le point G existe bel et bien, mais pas de la manière dont nous le pensions auparavant.

La zone que nous appelons le point G est en fait la partie interne du clitoris. Comme vous pouvez l’imaginer, la stimulation de cette zone stimule le plus grand organe et provoque un plaisir intense.

Pour la plupart des femmes, trouver le point G est aussi simple que d’insérer un doigt dans le vagin et de le remonter juste après l’entrée. Vous devriez sentir une structure spongieuse dont la texture diffère légèrement des tissus qui l’entourent.

Essayez une nouvelle position

Les positions sexuelles ne sont pas seulement destinées aux jeux entre partenaires ! Que vous cherchiez à atteindre votre point G ou que vous soyez simplement plus à l’aise, il est bon d’essayer de nouvelles positions de masturbation.

La position la plus basique, sur le dos avec les mains entre les jambes, est un excellent point de départ. C’est facile et accessible, et cela fait l’affaire. Mais parfois, vous avez besoin de mettre un peu de piment.

Vous pouvez essayer une variation de la position sur le dos, par exemple les genoux pliés et les jambes écartées (comme si vous étiez dans des étriers chez le gynécologue). Vous pouvez également passer à une position penchée/assise, le dos appuyé contre une pile d’oreillers ou un mur.

Si aucune de ces positions ne vous plaît, il existe de nombreuses autres positions de masturbation féminine à essayer.

Utilisez des sextoys pour vous masturber

Des godes aux vibromasseurs en passant par les pinces à tétons, il y a tant de sextoys à essayer. Et même s’ils ne vous amènent pas directement à un orgasme en squirtant, ils peuvent certainement vous aider à y parvenir.

Si vous n’avez jamais utilisé de sextoys auparavant, vous pouvez commencer par quelque chose de petit et de peu intimidant comme un vibrateur à balles. Vous pouvez l’utiliser directement sur votre clitoris ou sur votre point g. Si les orgasmes clitoridiens sont votre truc, il existe aussi des stimulateurs clitoridiens. Et si la stimulation du point G vous intéresse, il existe des sextoys spécifiques pour stimuler le point G. Ces deux derniers types de sextoys peuvent vous amener à l’orgasme en quelques minutes, ou vous pouvez les utiliser pour vous exciter.

Continuez encore et encore

Les femmes qui découvrent le squirting se plaignent souvent d’avoir l’impression d’avoir envie de faire pipi. C’est normal, mais c’est quelque chose que vous devrez surmonter.

N’oubliez pas qu’il y a une différence entre le squirting et l’urine. Même si vous avez l’impression d’uriner au début, vous vous rendrez vite compte de la différence. Plus vous serez à l’aise avec l’éjaculation féminine, plus il vous sera facile de la distinguer.

Si vous êtes très inquiète au début, vous pouvez toujours essayer dans la baignoire. Une option plus confortable consiste à jeter quelques serviettes sur le lit au cas où vous feriez pipi. Le résultat le plus probable ? Vous aurez l’impression de devoir faire pipi jusqu’à l’orgasme, mais une fois que vous aurez surmonté ce point, vous aurez l’orgasme et giclerez simultanément. Et après, rien ne vous empêche de recommencer et de tester le multi-orgasme féminin !

Conclusion

Il est fréquent que les femmes minimisent leurs désirs sexuels par honte. C’est vrai pour de nombreux actes sexuels, mais surtout pour le squirting. Vous seule pouvez vous permettre de laisser tomber la honte et la culpabilité et commencer à vivre librement.

Une fois que vous l’avez fait, vous pouvez utiliser les conseils ci-dessus pour vous introduire dans un nouveau monde de plaisir. Si vous êtes nouvelle dans le milieu du squirt, il est préférable de commencer seule. Mais vous pouvez toujours intégrer les conseils ci-dessus dans un jeu avec un partenaire.

Il est vrai que le squirting ne convient pas à tout le monde. Même si quelqu’un peut gicler, cela ne veut pas dire qu’il aime ça. Mais pour celles qui aiment le squirting ou qui veulent l’essayer, les conseils ci-dessus peuvent vous aider.

(Visited 168 times, 1 visits today)

Categories:

Tags:

Comments are closed

Les articles les plus lus