sexe oral fellation cunni

Le sexe oral est une pratique sexuelle courante chez les couples de tous âges et de tous sexes. Également appelée fellation ou cunnilingus, cette pratique implique une stimulation orale des organes génitaux ou de l’anus du partenaire.

Le sexe oral fait souvent partie des préliminaires avant les rapports sexuels. De nombreux couples l’utilisent pour s’échauffer ou se mettre dans l’ambiance du rapport, mais la stimulation orale peut également jouer un rôle pendant ou après le rapport. Cette pratique peut également être tout aussi agréable en tant qu’acte à part entière.

Comment le sexe oral fonctionne-t-il ?

cunnilingus sexe oral

Le sexe oral nécessite un partenaire (difficile de le pratiquer seul(e), à moins d’être très souple!) et une position confortable. Un partenaire utilise sa bouche, ses lèvres ou sa langue pour stimuler le pénis, le vagin ou l’anus de son partenaire. Le sexe oral vous permet, à vous et à votre partenaire, un autre moyen de vous donner du plaisir en dehors des rapports génitaux classiques basés sur la pénétration.

Quatre-vingt-cinq pour cent des adultes sexuellement actifs âgés de 18 à 44 ans déclarent avoir eu au moins une fois un rapport sexuel oral avec un partenaire du sexe opposé. Toutefois, il est important de noter que le plaisir oral n’est pas réservé aux couples hétérosexuels. Les personnes ayant des relations homosexuelles ou mixtes peuvent prendre plaisir à donner ou à recevoir une stimulation orale avec leur partenaire.

Quelle est la différence entre le sexe oral, la fellation et les autres termes ?

Le sexe oral peut porter de nombreux noms différents, tant formels qu’informels. Les experts ont donné aux différents types de stimulation orale leurs propres termes médicaux :

  • La fellation : Stimulation du pénis avec les lèvres, la langue ou les dents. Elle implique généralement un mouvement de succion ou de léchage, mais peut également inclure l’utilisation de la gorge ou des dents.
  • Le cunnilingus : Stimulation du vagin ou du clitoris avec la bouche. Il s’agit généralement de sucer ou de lécher l’extérieur et le pourtour de la vulve. N’hésitez pas à lire cet article pour réaliser un cunnilingus parfais.
  • L’anilingus : Stimulation de l’anus avec la bouche ou les lèvres.

Bien qu’il s’agisse des termes cliniques, il existe également beaucoup de termes plus informels utilisés dans le language courant pour décrire le sexe oral : pipe, 69, brouter le minou, cunni, sucer,…

Mythes sur le sexe oral

Bien que le sexe oral soit une pratique assez courante, il existe quelques idées fausses à son sujet :

Mythe 1 : Le sexe oral n’est pas un acte sexuel.

Des études menées auprès d’adolescents et d’étudiants au cours des dernières décennies montrent que beaucoup ne considèrent pas le sexe oral comme un véritable acte sexuel. Ils y voient plutôt une activité plaisante, à moindre risque, qui leur permet de préserver leur virginité. Les rapports montrent également que de nombreux adolescents et jeunes adultes essaient le sexe oral avant d’avoir des rapports génitaux.
Cependant, bien que le plaisir oral soit nettement différent du rapport sexuel, il est toujours considéré comme un acte sexuel. Le sexe oral implique un contact génital et constitue un acte intime. Il peut être tout aussi agréable que les rapports sexuels, mais il comporte aussi certains des mêmes risques.

Mythe 2 : le sexe oral ne comporte aucun risque.

Même si le sexe oral ne comporte pas de risque de grossesse, il existe toujours un risque de contracter une maladie sexuellement transmissible (MST ou IST comme on les appelle maintenant). S’il est vrai que les risques de contracter une MST lors d’un rapport oral sont un peu plus faibles que lors d’un rapport génital, le risque existe toujours. Voici quelques MST courantes qui peuvent être transmises par voie orale :

  • Herpès
  • Gonorrhée
  • Chlamydia
  • VIH
  • Syphilis

Comment essayer le sexe oral en toute sécurité

Le sexe oral peut être donné ou reçu par des personnes de tous sexes, et il est important de s’assurer que les deux partenaires sont consentants.

Parlez à votre partenaire de votre désir de sexe oral.

La première étape consiste à discuter avec votre partenaire de la possibilité de se donner du plaisir par voie orale. Certaines études montrent que les femmes hétérosexuelles hésitent davantage à demander du plaisir oral à leur partenaire masculin. Cependant, cette même étude a également montré que les hommes souhaitaient plus souvent pratiquer le sexe oral avec leur partenaire.

Discutez avec votre partenaire de la manière dont vous pouvez vous faire plaisir mutuellement, car la stimulation orale est un acte tellement intime. Vous pouvez commencer par vous embrasser, vous toucher, puis passer progressivement à l’utilisation de votre bouche sur votre partenaire d’une manière qui lui plaît.

Risques éventuels.

Comme nous l’avons vu, le sexe oral comporte un risque de contracter une MST. Si vous pratiquez le sexe oral occasionnel, utilisez une protection comme un préservatif ou une digue dentaire. Ces produits peuvent vous protéger, vous et votre partenaire, et réduire la probabilité de contracter une MST.

Si vous ou votre partenaire avez des coupures, des plaies ou des ulcères dans la bouche ou autour des organes génitaux ou de l’anus, évitez les rapports oraux jusqu’à ce qu’ils soient guéris ou traités pour éviter d’autres complications. Tous les symptômes des MST ne sont pas immédiatement visibles et peuvent entraîner des problèmes de fertilité et de santé générale.

(Visited 19 times, 1 visits today)

Categories:

Tags:

Comments are closed

Les articles les plus lus