La taille du vagin Mythe, compatibilité, impact sur le plaisir

Aujourd’hui, j’aborde un sujet souvent ignoré : la taille du vagin. On parle souvent de la taille du pénis des hommes, mais beaucoup moins de celle du vagin. Les discussions à son sujet sont rares et sont souvent entourées de mythes et de croyances qui peuvent limiter les explorations et le plaisir.

Dans cet article, je vais essayer de démystifier tout ça et de vous donner une perspective plus éclairée au sujet de la taille de votre vagin et de son impact sur votre sexualité.

La taille du vagin ? Quelle taille ? Au repos ou en excitation ?

Pour commencer, il faut définir ce qu’on appelle la taille du vagin et cela ce complique déjà car il n’y en a pas qu’une. En effet, un vagin c’est comme un pénis, il ne fait pas le même taille au repos ou en excitation.

Voici quelques ordres de grandeur :

  • Au repos, la taille du vagin varie entre 6,3 cm et 9,6 cm suivant les femmes (je reviendrai par la suite sur la variabilité des vagins)
  • En excitation, le vagin peut s’agrandir au-delà de 12 cm pour accueillir le pénis de monsieur ou le sextoy de madame 🙂

Avant de continuer plus loin notre exploration vaginale, vous en conviendrez avec moi, la taille du vagin au repos, c’est comme la taille du pénis au repos, on s’en fout complétement. Et encore, si la taille du pénis au repos peut impacter le physique des hommes lorsqu’ils sont en tenue moulante ou en maillot de bain, pour les femmes, la taille du vagin au repos n’a aucune importance.

Bref, focalisons-nous donc de la taille du vagin en excitation. Et le corps est bien fait car le vagin s’agrandi et se dilate lors de l’excitation. C’est un mécanisme naturel pour mieux accueillir le sexe de son partenaire et maximiser le plaisir. En effet, lorsqu’une femme est excitée, son corps libère des hormones qui augmentent la circulation sanguine vers les organes génitaux. Les parois vaginales se lubrifient, les muscles se détendent et le vagin s’allonge. Ce phénomène, appelé « tenting« , permet d’accueillir confortablement le sexe de son partenaire. La nature a tout prévu pour que l’acte soit agréable.

Cette adaptation montre à quel point le corps humain est incroyable et capable de s’ajuster pour maximiser le plaisir sexuel. Car cette réaction permet non seulement de réduire la friction lors des mouvements de va-et-vient, mais aussi de maximiser le confort et le plaisir. Cette transformation temporaire (oui car c’est comme pour les hommes, une fois l’excitation passée, le vagin retrouve sa taille normale) du corps féminin est fascinante et démontre sa capacité à s’adapter à différentes situations intimes.

La variabilité des vagins : un monde infini de tailles et de formes

Passons maintenant à un point crucial de l’article, la variété infinie de tailles et de formes des vagins. Chaque femme a un vagin unique, avec une taille et une forme différente. Certains sont plutôt cylindriques, d’autres en cône, et certains même en forme de cœur. Il n’y a pas de taille ou de forme « normale ». Le vagin est un organe mobile et flexible, conçu pour s’adapter aux besoins du corps et du plaisir.

Pour illustrer cette diversité, faisons le parallèle avec le pénis qui est un organe sexuel qu’on a plus l’habitude de voir. Non je ne suis pas une grosse coquine (enfin si ;-)), mais le pénis étant un organe sexuel externe, il est plus facile à observer qu’un vagin… Il existe des pénis de toutes tailles (de moins de 10 cm en érection à plus de 20 cm) et de toutes les formes (bien cylindrique, légèrement conique avec la base de plus gros diamètre, avec un très gros gland ou un gland dans le prolongement de la verge,…). Et bien les vagins, c’est pareil : tous sont délicieux, mais chacun a sa propre forme, taille et texture. Le vagin de chaque femme est unique et parfait tel qu’il est. Cette diversité est à célébrer et non à craindre.

La compréhension et l’acceptation de cette diversité peuvent améliorer l’estime de soi et la confiance en sa sexualité. Au lieu de chercher à se conformer à une norme imaginaire, il est crucial de reconnaître et d’accepter la beauté de son propre corps. La variété des formes et des tailles est ce qui rend chaque expérience sexuelle unique et spéciale.

Mais une question doit alors vous tarauder. Si il y a une grande diversité de taille/forme de vagin et de pénis, n’y-a-t-il pas un risque que certaines combinaison pénis/vagin ne matchent pas bien du tout ?

La compatibilité entre pénis et vagin, un vaste sujet plein de solutions

La compatibilité entre pénis et vagin, un vaste sujet plein de solutions

Nous arrivons donc à la question de la compatibilité entre la taille du pénis et celle du vagin et il faut bien avouer que c’est un sujet délicat.

Basons nous sur le Kamasutra. Ce dernier classe les sexes en trois catégories : petite, moyenne et grande, tant pour les vagins que pour les pénis.

Il est facile d’imaginer que certaines combinaisons sont moins « faciles » à vivre que d’autres. Pour imager un peu la chose, une petite « biche » avec un gros « cheval » peut être douloureux, tandis qu’une « éléphante » avec un « lièvre » pourrait manquer de sensations. Mais cela ne signifie pas qu’il n’y a pas de solution. La compatibilité sexuelle ne se résume pas à la taille. L’attention aux besoins de l’autre, la communication et l’expérimentation jouent des rôles cruciaux.

Premier point à ne pas négliger, ne sous-estimez pas la capacité d’adaptation du vagin. Les problèmes de compatibilité gros pénis vs petit vagin peuvent exister dans des cas très extrêmes mais bien souvent le vagin à la capacité de s’adapter et de se dilater pour accueillir un hommes bien membré. Personnellement, j’ai un vagin de taille moyenne et avec un peu de travail il est capable d’accueillir de sacrés engins ! En effet, durant mes shows webcam (je suis camgirl pour ceux qui liraient ce blog pour la première fois), il m’arrive de faire des « big insertion shows » durant lesquels je réalise des doubles pénétrations vaginales ou plus (gode XL de ma fuckmachine + 2 Lovense Lush dans la chatte ou gode XL de ma fuckmachine + Nora ou gode XL de ma fuckmachine + gode éjaculateur ou….). Le gode XL de ma fuckmachine est à lui seul d’un diamètre supérieur à la plus grosse bite que j’ai vu de mes propres yeux pour vous donner une idée. Bien sûr, il ne faut pas y aller à froid et à sec mais avec de la stimulation, de l’excitation et du lubrifiant cela passe sans difficulté et sans douleur et j’y prends beaucoup de plaisir.

Donc pour le cas pénis >>> vagin : ne lésinez pas sur les préliminaires pour faire monter l’excitation (et donc la dilatation et la lubrification du vagin), allez y doucement ou début et n’oubliez pas le lubrifiant. Vous pouvez également adopter des positions sexuelles qui permettent un contrôle plus grand de la profondeur de la pénétration, comme la cuillère, la cowgirl ou le missionnaire avec des variations d’angle.

Dans le cas pénis <<< vagin : vous pouvez utiliser des accessoires comme des anneaux péniens, des gaines péniennes ou des coussins pour ajuster la hauteur et l’angle, optimisant ainsi le confort et le plaisir. J’ai d’ailleurs rédigé un article sur comment améliorer sa sexualité malgré un pénis de taille inférieure à la moyenne qui répond parfaitement à la problématique « vagin beaucoup plus grand que pénis ».

Et surtout, communiquez avec son partenaire et n’hésitez pas à explorer différentes positions peut aider à trouver ce qui fonctionne le mieux pour votre couple.

Mythe de la déformation du vagin : les hommes nagent après l’accouchement ?

Dernier point avant de conclure cet article, il y a un mythe persistant selon lequel le vagin se déforme de façon permanente après un accouchement. C’est faux. Le vagin est ultra flexible et reprend généralement sa taille initiale après l’accouchement. L’accouchement étire bien sûr les muscles du plancher pelvien, mais le vagin a une capacité étonnante de récupération.

Les sensations lors des rapports peuvent varier si les muscles du plancher pelvien ne sont pas suffisamment travaillés. Des exercices de Kegel peuvent aider à renforcer ces muscles et à maintenir une bonne fermeté et du plaisir durant les rapports sexuels. Ces exercices sont simples à réaliser et peuvent être intégrés dans la routine quotidienne. Ils apportent de nombreux bénéfices, non seulement pour le plaisir sexuel, mais aussi pour la santé générale.

Conclusion

La taille du vagin n’est qu’un des nombreux critères de la compatibilité sexuelle. Le plaisir dépend de nombreux autres facteurs : connexion avec le partenaire, créativité érotique, et même l’odeur. N’oubliez pas, il existe de nombreuses façons de donner et recevoir du plaisir, et vous êtes dans cette rubrique sexualité exactement au bon endroit pour en apprendre plus. Profitez donc de votre corps, explorez vos désirs et célébrez votre sexualité.

En fin de compte, la clé est de se sentir bien dans son corps et de se connecter profondément avec son partenaire. Le reste suivra naturellement. Soyez curieux, ouvert et toujours prêt à explorer de nouvelles dimensions du plaisir. Vous méritez une vie sexuelle épanouie et satisfaisante.

(Visited 2 times, 1 visits today)

Categories:

Tags:

Comments are closed

Les articles les plus lus