dirty talk

Vous avez certainement déjà entendu parler du dirty talk. Cette pratique sexuelle consiste à parler crument pendant l’amour, mais aussi à exprimer son plaisir à travers des soupirs, des gémissements, voire, vos cris. Certains chuchotent, gémissent, voire hurlent et / ou donnent des ordres à leur partenaire, le point commun à tout cela étant le côté très « libéré»  des paroles prononcées.


Comment faire ? Comment s’y prendre ? C’est ce que nous allons voir dans cet article.

Coquines, (faussement ?) naïves, ou carrément porno, le dirty talk pimente la vie sexuelle de beaucoup de couples. D’après un sondage, 58% des femmes déclarent trouver cela très excitant, que ce soit lorsque leur partenaire leur parle, ou lorsqu’elles même expriment leurs désirs et envies avec des mots excitants et coquins. Les hommes ne sont pas en reste : 52% des hommes sont excités par les gémissements et manifestations de plaisir de leur compagne, et 37% adorent quand leur partenaire leur dit des cochonneries.

Ainsi, beaucoup de couples trouvent excitant de se parler crument pendant l’amour, ça fait monter l’excitation d’un cran pour beaucoup d’hommes et de femmes de voir son partenaire se lâcher. De même, s’adresser à son ou sa partenaire sexuelle avec des mots crus permet de jouer un rôle, dans lequel la relation est plus épicée, plus sexuelle.

Mais obscénités, gros mots coquins, grossièretés érotiques… ne sont pas le lot de tous. Comment savoir si cela vous fait de l’effet si vous n’avez jamais essayé ? Pour certains, c’est la révélation absolue, une façon incontestable de faire monter l’excitation, de briser les tabous dans le couple et d’accroître le sentiment de liberté entre les deux êtres.

Voici quelques conseils pour ceux que ça intéresse.

Entraînez-vous !

Assez paradoxalement, le plus important n’est pas ce que vous dites, mais votre attitude et comment vous le dites. Il est donc important que vous soyez à l’aise avec l’idée de parler crument ou de gémir au lit, et de savoir trouver les bons mots qui vous sortir naturellement de votre bouche, et envoyer votre partenaire au plafond.

Il est possible que vous craigniez d’être ridicule lorsque vous parlerez crument à votre partenaire, surtout si vous ne l’avez jamais fait. Une bonne façon de vous détendre et de trouver votre style peut être de vous entraîner lorsque vous êtes seul(e), devant un miroir pour trouver la bonne attitude, les bons mots et le bon regard qui feront que votre partenaire sera vraiment excité par ce que vous lui direz. Si vous devez le faire, faites en sorte de pouvoir jouer le jeu à 100%.

Des mots pour débuter…

Pas facile de se lancer ! Pourtant, des petites astuces simples vous aideront à franchir le pas.
Un premier pas dans le monde du « dirty talk» :

1. Complimentez et dites à quel point vous aimez certaines parties de son corps (fesses, seins, , mains, langue, doigts, …).
2. Dites-lui ce dont vous avez envie ! Par exemple « Lèche-moi» , « Suce moi» , « Prends-moi» , etc. Si en plus vous le dites avec un air coquin et provoquant, votre partenaire ne résistera pas longtemps à l’envie de vous faire plaisir.
3. Exprimez-votre plaisir et ce que vous ressentez : « J’aime quand tu me prends comme ça !» , « Continue, plus fort !» , etc… C’est également très excitant pour votre partenaire.

Pour l’instant, c’est encore assez soft, et ça vous permet à tous les deux de prendre l’habitude de vous parler pendant le sexe.
Peu à peu, vous deviendrez plus à l’aise et plus expressifs durant l’amour, et si cela vous plaît à tous les deux, vous enchérirez de plus belle avec vos propres mots laissant votre imagination débridée prendre le dessus !

Les mots clés : confiance, effronté(e), provoquant(e) et coquin(e)

Ce qui excite, c’est de voir son ou sa partenaire adopter une attitude plus sexuelle que d’habitude. N’hésitez donc pas à vous lâcher plus que d’habitude, et à dire ce dont vous avez envie, ce que vous voudriez faire, à exprimer votre plaisir… lâchez-vous ! Testez et travaillez votre attitude pour gagner en aisance et en naturel, vous n’en serez que plus excitant(e).

Encouragez votre partenaire

Encouragez votre partenaire ! Ne le ou la laissez pas dans l’ignorance… Il faut vous exprimer, le complimenter dès qu’il ou elle vous fait du bien, de façon à ce que le plaisir se prolonge. « Continue, ça m’excite ! » ; « C’est trop bon… » etc.

N’en faites pas trop !

Si cela peut plaire à certains, il arrive que l’homme soit déstabilisé par une femme trop bavarde au lit, surtout si elle lui donne trop d’ordres, ou si elle est trop directe, ou encore trop X : n’en faites pas trop, car vous pourriez lui couper l’envie.

Allez-y progressivement, un peu les premières fois, puis augmentez si vous voulez au fur et à mesure que vous en saurez plus sur ce qui VOUS plait et sur ce qui plait et excite votre partenaire. S’il n’aime pas que sa partenaire lui hurle « prends moi et fourre moi ta grosse queue»  (par exemple !) en boucle comme dans un film porno, alors ne le faites pas et soyez plus subtile :)

Le maître mot est… feeling, comme toujours. Ayez le feeling et observez les réactions de votre partenaire et vous saurez que vous faites exactement ce qu’il faut comme il faut… et ne vous prenez pas trop la tête :)

Choisir les bons mots

Il est sans doute préférable de choisir les bons mots et les expressions les plus appropriées : d’une manière générale, la vulgarité peut être excitante (« vas-y je veux sentir ta grosse bite »), il ne faut pas trop en faire non plus et savoir rester érotique, sous peine d’être plus « choquante»  qu’excitante.

Attention à ce que vous dites

Une chose à ne jamais faire, c’est de faire des commentaires humiliants ou vexants : cela risque fort de couper court à toute envie.
Ne dites jamais « Qu’est-ce que j’aime tes grosses fesses » , ou « Laisse moi sucer ta petite bite »  … Rien de tel pour casser net l’ambiance et vexer durablement votre partenaire.

Seule exception : si vous aimez tous les deux les jeux de domination / soumission, basés entre autres sur l’humiliation… Mais ce n’est pas le cas de tout le monde…

Des mots d’amour aussi !

Ce qui fonctionne particulièrement bien, c’est le fait d’alterner mots grivois et mots d’amour… Dites-lui aussi que vous l’aimez, appelez-le par de petits surnoms mignons et coquins… puis enchaînez avec des mots plus crus ! Les gémissements, les petits râles, les cris… sont aussi de bons boosters d’excitation.

Restez attentif aux réactions de votre partenaire

Après une telle expérience, on accroche ou on accroche pas ! Si cela ne fait du bien qu’à l’un et pas à l’autre, stoppez immédiatement sous peine de bloquer votre moitié. Le mieux est d’en parler et d’avouer ce qui gène réellement.

Pour savoir si cela va vous faire grimper quelques étages plus haut pendant l’amour, il faut tout simplement essayer ! Et pour ceux à qui cela réussit, n’hésitez pas à lire ou relire certains grands classiques de la littérature érotique, du Marquis de Sade par exemple. Ils enrichiront votre vocabulaire érotique et vous vous donneront de nouvelles idées.

Comment le / la pousser à participer ?

Si vous souhaitez que votre partenaire devienne lui / elle aussi plus expressive au lit, le meilleur moyen est de lui poser des questions, par exemple :

– Tu aimes quand je fais ça ?
– Et maintenant, qu’est-ce que tu voudrais que je te fasse ?
– Tu voudrais faire quoi ?

Ces questions, posées au bon moment, devraient peu à peu l’amener à s’exprimer davantage au lit, un premier début vers la pratique du dirty talk…

(Visited 32 times, 1 visits today)

Categories:

Tags:

Comments are closed

Les articles les plus lus